La tournée européenne du groupe américain, BBQT passera par la France, avec pas moins de 11 dates sur notre territoire. La formation, emmenée par la frontwoman Gabbie Bam Bam, sera en concert le 14 avril 2020 à Rouen « Les 3 Pièces ».

Imaginez une combinaison de Suzi Quatro, de The Heartbreakers (incarnation de Thunders) et de Gary Glitter et vous obtenez BBQT ! Nous parlons en deux minutes d’un rock’n’roll explosif et adrénalisé qui sait se frayer un chemin et qui est heureux d’aller droit au but – nul besoin d’attendre le refrain.

Gabbie Bam Bam chante, joue de la guitare et écrit toutes les chansons. Elle a une voix qui vous rappelle effectivement Suzi Quatro – et même parfois Poly Styrène, mais les chansons sont beaucoup plus simples que tout ce que le rock-rock a inventé.

Retrouvez Zakk Wylde et sa bande, au Trianon de Paris le 15 Février 2020 !

La fin de Black Sabbath a peut-être été un coup dur pour les fans des pionniers du heavy metal, mais Zakk Sabbath est bel et bien là pour prendre la relève ! Le groupe est composé de poids lourds : le guitariste Zakk Wylde (Ozzy Osbourne, Black Label Society), du bassiste Rob “Blasko” Nicholson (Ozzy Osbourne, Rob Zombie), et du batteur Joey Castillo (Danzig, Queens Of The Stone Age).

Zakk Wylde est sans doute l’un des plus grands fans de Black Sabbath au monde. Il a d’ailleurs réenregistré avec son groupe le premier album du groupe, sorti initialement en 1970, dans son intégralité.

Zakk Wylde, très grand fan de Black Sabbath, a fondé le groupe Zakk Sabbath afin de pouvoir jouer les œuvres de ces architectes du heavy metal.

Afin de célébrer les 50 ans du premier album éponyme de Black Sabbath, il prévoit reprendre, dans l’intégralité, un enregistrement de l’opus, tout comme le groupe l’avait fait à ses débuts.

« Vertigo Records a publié le premier album de Black Sabbath le vendredi 13 février 1970 et le monde n’a plus jamais été pareil », a écrit Zakk Sabbath. « Enregistré légalement en une journée d’octobre 1969, cet époustouflant ensemble a clôturé le livre sur l’optimisme hippie avec sa magie noire et a inauguré un nouveau genre, définissant le modèle métal pour les décennies à venir ».

Le groupe hommage poursuit : « Exactement cinquante ans plus tard, Zakk Sabbath célèbre le premier chapitre du catalogue de Black Sabbath, avec un hommage rendu avec révérence, qui sera intitulé Vertigo. Notre objectif est de réenregistrer fidèlement l’album dans l’esprit des enregistrements originaux : vivre dans un studio entièrement analogique, directement sur une cassette de deux pouces, en une seule période de 24 heures. Une équipe de tournage documentera le processus, aboutissant à la sortie d’un album et d’un DVD limités à 500 exemplaires et livrés le 13 février 2020. »

La 25ème édition du Festival Blues autour du Zinc se déroulera du 19 au 29 mars 2019 à Beauvais. Voici un aperçu des grandes lignes de la programmation, avec une nouvelle fois de nombreux artistes de renom, mais aussi de belles découvertes.

Le festival retrouve son Magic Mirrors !! Un lieu convivial, idéal pour nos festivaliers et les artistes Skip The Use, en clôture du festival est un événement. Les deux co-fondateurs Mat Bastard (chant) et Yan Stefani (guitariste) vont nous faire découvrir la version live de leur nouvel opus « Past & Future » classe et puissant.

Vendredi 27 mars, Maceo Parker revient 21 ans après sa 1ère venue au festival.

Ensuite  Jupiter Okwess, originaire de Kinshasa, renouvelle avec puissance l’afro groove et le stoner rock de l’Afrique.

Morcheeba est l’un des invités « chouchoux » : on adore la voix de la charismatique Skye Edwards et la guitare psychédélique et soignée de Ross Godfrey.

La 1ère partie sera assurée par l’excellent duo Daysy, un mélange savant , porté par des voix travaillées et des arrangements vertueux et virtuoses. Tout cela se déroulera le samedi 28 mars.

Vendredi 20 mars, Last Train, Beaux Gris Gris & The Apocalypse* (1ère date en France) et Prettiest Eyes ouvrent le festival. Le dernier album de Last Train, plébicité par le public et la presse, est vraiment exceptionnel. C’est l’un des coups de cœur du festival avec Beaux Gris Gris & The Apocalypse.

Les cuivres reprennent leur droit le samedi 21 Mars avec Michelle David & The Gospel Sessions (révélation de l’édition 2019 – live report ICI) accompagné d’Alexis Evans Sextet en ouverture.

Le 24 mars se tient la très attendue soirée Blues au Féminin (crée en 2003) : un des temps forts du festival avec cette année Kitty, Daisy & Lewis et Beaux Gris Gris & The Apocalypse ainsi que Bernadette Seacrest.

Dimanche 22 et lundi 23, on retrouve les soirées  « Secret Gigs », un succès absolu !! le 25 Mars , une soirée « pur » blues avec Melvin Taylor et Steve Hill. 

Le jeudi 26 mars, soirée très attendue : « Jimi Hendrix Celebration Night (1970-2020) » pour les 50 ans de la disparition du maitre de la six cordes:  Laura Cox, Steve Hill, Norbert Krief, Yarol et Philippe Almosnino, (directeur artistique de la soirée pour le Backing Band) nous concoctent une soirée inoubliable sous la houlette de Yazid Manou.

Le Blues autour du Zinc c’est aussi comme son nom l’indique de la musique dans les bars, foisonnant de découvertes. Les bars ouvriront leurs portes le week-end du 27 et 28 mars.

La billetterie est dores et déjà disponible dans les réseaux habituel.

Red Beans & Pepper Sauce sera en concert jeudi 30 janvier 2020 à Paris « La Boule Noire« . 1ère partie : Paco Duke

Avec un rock classique qui déménage, qui apprécie les dérapages heavy et qui soigne avec brio ses fondamentaux bluesy, Red Beans & Pepper Sauce revient en force avec « Mechanic Marmalade », son 5ème album, produit par Niko Sarran.

Dans le rôle de la chanteuse volcanique, Jessyka Aké, fait des miracles et tient tête aux guitares impétueuses de Laurent Galichon qui, en pyromane avisé, insuffle cette étincelle qui fait la différence.

Ça cogne, c’est sexy, ça sent le bourbon et la sueur sans oublier ce « quelque chose » de lourd  qui vibre sous le capot et sonne comme un appel  pour prendre la route. Et comme toujours avec le combo sudiste, un zeste funky vient épicer cette confiture maison diablement addictive.

Revue de presse:
« Jessyka Aké dégage une telle grâce et le groupe une telle force. Restons calmes : voci le disque de l’année » – Rock & Folk-
« La voix et les guitares s’offrent des montées en altitude » – Rolling Stone –
« Du blues rock lourd et moite venu du sud…on pense à Deep Purple et Led Zeppelin – Guitar Part –
« C’est du tout bon » – Le Parisien –

« Une alchimie musique / voix digne de la réputation implacabledes sons 60/70’s » – Radio Perfecto –

Retrouvez l’interview de Red Beans & Pepper Sauce ICI

La reine de la basse électrique revient avec un nouveau projet très funk, pour 5 concerts en France. La première date aura lieu au « Forum » de Vauréal vendredi 10 janvier 2020

« Je ne chante pas tellement bien, c’est pour ça que je joue de la basse, » explique Kinga Glyk.

Une déclaration étonnement modeste au vu de l’intérêt qu’elle suscite depuis deux ans.
Néanmoins, les mots de la bassiste polonaise résument précisément l’essence de son nouvel album « Feelings ».
Avec une virtuosité et une nonchalance inégalées, elle laisse sa basse raconter des histoires.
Sensible et pénétrante, riche en nuances et en groove, elle provoque des sensations, sait faire vibrer une corde sensible chez ses auditeurs, faire appel à des histoires personnelles, le reflet de la personnalité d’une jeune femme hautement talentueuse.
Elle a aussi le courage d’expérimenter, de tenter des choses inédites et de s’épanouir sans tenir compte des règles.

« Quand j’étais enfant, je m’intéressais à la basse car elle me donnait une voix inhabituellement puissante, » se souvient Kinga en évoquant ses débuts d’instrumentiste. « Ses sonorités sont devenues mon propre langage. Grâce à elle, je peux exprimer mes sentiments avec plus d’intensité. » Certes !

Mais son jeu de basse ne consiste pas uniquement à aller plus haut, plus vite ou plus loin. Kinga Glyk ne joue pas pour les musiciens, mais pour les dizaines de milliers d’âmes qu’elle a touché au cours de sa jeune carrière.

Ses histoires révèlent une vision du monde extrêmement ouverte, aimante et bienveillante.

En résumé, les douze titres de son nouvel album sont profondément humains, et c’est ce qui rend Feelings si unique.

En concert :
11.01 – Blois – Les Lobis
20.01 – Paris – New Morning
24.01 – Metz – Chapelle Trinitaires
25.01 – Arles  – Cargo de Nuit

Hollywood Vampires sera en concert L’Olympia de Paris lundi 31 août 2020.

Charisme à tous les étages, présence scénique ébouriffante et tubes en-veux-tu-en-voilà : la légende du rock Joe Perry (Aerosmith), la superstar hollywoodienne Johnny Depp et la célèbre icône du rock Alice Cooper unissent à nouveau leurs forces !

Créé en 2015, le super-groupe Hollywood Vampires a sorti un deuxième album en juin 2019 : « Rise ».

Après un concert explosif et très attendu au Hellfest en 2018, le trio étoilé Hollywood Vampires sera pour la première fois en concert à Paris, le 31 août 2020 à L’Olympia.

Line up:
Alice Cooper : chant
Johnny Depp : guitare
Joe Perry : guitare
Sheryl Cooper : chant
Chris Wyse : basse
Tommy Henriksen : guitare
Glen Sobel : batterie
Buck Johnson : claviers

Abbath sera en France pour 4 dates à partir du 28 janvier 2020, en compagnie de Vltimas et de 1349.

Les dates françaises:
– 28 Jan 20 Paris (FR) La Machine Du Moulin Rouge (tickets)
– 29 Jan 20 Nantes (FR) Stereolux
– 30 Jan 20 Toulouse (FR) Metronum (tickets)

– 02 Feb 20 Lyon (FR) Nikasi Kao (tickets)

« Abbath, affûté par le procès et la terreur, présente fièrement « Outstrider », notre dernière catharsis tirée des entrailles de la noirceur. Forgé dans la fournaise ardente de l’adversité, martelé sur une enclume de rage, cet album est conçu de conflagration toussant du chaos, se levant comme un phénix de la fosse, pour infecter notre Spitegeist de reflets chamaniaques enveloppés dans des compositions métalliques, accrochés et fendus par des coups de fil de rasoir empalant des lignes de basse palpitant sur des battements de tambour drédiés d’un abîme tonitruant. Esprit marié à une émission entière: Aller hardiment là où aucun groupe n’est allé avant et un pas plus loin!  » Abbath

Quand Abbath a annoncé qu’il avait quitté Immortal, cela a envoyé d’énormes ondes de choc sur la scène métal. Le chanteur emblématique était depuis longtemps devenu le « visage » de la scène noire norvégienne, son image étant synonyme de genre. Lors de la sortie de son premier album avec son nouveau groupe éponyme, Abbath, en 2016, les fans ont été rassasiés d’une dose de fureur glacée et noircie.

Maintenant, le géant norvégien est de retour pour le deuxième tour, armé d’une composition raffinée et prêt à frapper avec un effort supplémentaire qui ne manquera pas de dépasser les attentes de la part des fans fidèles d’Abbath« Oustrider » voit une maturation du son, offrant une offre plus serrée et complète du groupe alors qu’ils entrent dans leur propre identité.

Bien qu’il y ait des moments qui canalisent certainement les marques givrées d’ImmortalAbbath ne risque pas de répéter cette formule. Abbath s’inspire de NWOBM et d’influences mélodiques, ajoutant une nouvelle saveur au son que le fondateur du groupe a défini.

« Oustrider » se compose de huit chansons écrasantes et se termine par une reprise enflammée de Bathory. L’album promet un assaut sonore complet du début à la fin avec un riffage glacial et une poche robuste doublée de la voix d’une des voix les plus identifiables du black metal. Si vous pensiez qu’Abbath avait été chaud avec leur dernier disque, à absolument écouter !

Track listing :
2. Bridge of Spasms (03:49)
3. The Artifex (04:09)
4. Harvest Pyre (04:12)
5. Land of Khem (04:08)
6. Outstrider (05:39)
7. Scythewinder (04:17)
8. Hecate (04:25)
9. Pace till Death (Bathory cover) (03:41)
Line-up : 
Abbath : chant – guitare
Ole Andre Farstad : guitare
Ukri Suviletho : batterie
Mia Wallace : basse

Samedi 8 février 2020  Powerlive Events vous propose une soirée spéciale Rock Australien au Kraken de Saint Quentin (02) avec Dirty Dogz et Overdrivers, 2 groupes aux compositions dignes des plus grandes légendes.

Fermez les yeux, et vous voilà au cœur du pays des kangourous, avec les sons aux couleurs d’AC/DC, Airbourne ou encore Rose Tattoo.
Découvrez l’énergie et la puissance de Dirty Dogz et Overdrivers en Live au Kraken ! Entrée gratuite.

Le premier concert du groupe Overdrivers a eu lieu en mai 2015. Depuis, la formation a partagé des scènes partout en France, en Belgique, en Allemagne et en Angleterre avec des groupes comme Mass HysteriaNashville PussyPhil CampbellUltra Vomit, Sticky Boys ou encore Vulcain. De plus Overdrivers a bénéficié de nombreux retours positifs dans la presse spécialisée, (Rock Hard, Rolling Stones, Metallian, etc)

Pour ce qui est du son, le groupe aime la simplicité du rock australien : des Gibson branchées sur des amplis Marshall et un ensemble basse-batterie en mode rouleau compresseur. Overdrivers compte à ce jour deux albums, le premier sorti en mai 2016, et le second en septembre 2018, disponible via Season of Mist. Tous deux ont été enregistrés au Hangar à sons, avec Bertrand Charlet (Skip the use).

Après des années passées à autopsier et décortiquer chaque organe du bon vieux Hard Rock Australien, Dirty Dogz en a extrait son ADN.
Une base rythmique (Basse / Batterie) solide et qui ne faiblit jamais, une voix puissante et éraillée, des riffs et gimmicks bluesy d’une efficacité redoutable.
Bilan de l’opération, des titres fédérateurs, un son chaud et vintage et surtout une énergie scénique puissante et dévastatrice !
Un E.P 4 titres est disponible depuis mars 2018. Les 14 compositions, particulièrement abouties et déjà bien rodées sur scène, permettent à Dirty Dogz d’enregistrer leur 1er album, qui sortira en mars 2020. Mais c’est en live que Dirty Dogz prend toute sa dimension.

A découvrir d’urgence !

A noter que Ride Th Sky est partenaire de cette soirée.

Le nouvel album de Delain, intitulé « Apocalypse & Chill », sortira le 7 Février prochain via Napalm Records.

Composé de 13 titres, « Apocalypse & Chill » est le successeur de « Moonbathers », le dernier opus studio du groupe emmené par Charlotte Wessels, paru en 2016.

Delain jouera sur la Mainstage 2 du Hellfest dimanche 21 juin 2020 (sold out)

Découvrez les vidéos des 2 premiers singles « Burning Bridges » et « One Second ».

Tracklist :

01. One Second
02. We Had Everything
03. Chemical Redemption
04. Burning Bridges
05. Vengeance
06. To Live Is To Die
07. Let’s Dance
08. Creatures
09. Ghost House Heart
10. Masters Of Destiny
11. Legions Of The Lost
12. The Greatest Escape
13. Combustion

Rendez-vous le dimanche 8 mars 2020 à La Manufacture -02 pour le Bang Club #5 avec une programmation 100% féminine (ou presque !). Au programme, Parlor Snakes (Paris) et Baby Shakes (New York City). Pop ! Punk ! Power !

« Parlor Snakes est inspiré d’artistes mythiques comme les Stooges, David Bowie, T. Rex… Ce qui nous plaît, c’est entretenir cette énergie rock, cette violence sur scène. C’est une nouvelle recherche de transe » (Eugénie/Parlor Snakes)
« Si le rock a encore un sens, alors Parlor Snakes en est une brillante illustration » (Les Inrocks)

The Baby Shakes, c’est la quintessence de l’esprit Bang Bang ! : un girl group new yorkais qui maltraite la musique Pop des sixties à la manière des Ramones. Ces filles sont drôles et irrévérencieuses, leur musique, jubilatoire et dansante. I.M.M.A.N.Q.U.A.B.L.E !
« The new sound of old punk » (Rolling Stone)

Merci à La Manufacture (Frédérique Macarez, Audrey Labruyère, Lydia Josse, Cédric, Laurent, Sylvain …)
Artwork: Jampur Fraize (Leave the losers behind, hire the best!)

5/10 Euros
Réservation:
* Billetterie Saint-Jacques, 14 Rue de la Sellerie
* 03/23/62/36/77
* www.saint-quentin.fr