Les Belges de Nightqueen (Symphonic Power Metal) sortiront leur nouvel album, intitulé « Seduction », le 7 Juin prochain via El Puerto Records.

Tracklist « Seduction » (2019) :
01. Power Infusion (Intro)
02. Energy
03. Seduce Me
04. Wall Of Sorrow
05. Fuel The Fire
06. Nightmares
07. Silence And Tears
08. Termination
09. Name Of The Gods
10. In Flames
11. Return To Wonderland
12. Nightfall
Découvrez un extrait de cet album avec la vidéo de « Seduce Me » :

Membres du groupe :
Hellen Heart – Lead vocals
Rex Zeco – Guitar
Cosi Matrigiani – Guitar
Andy Herman – Drums
Paddy Lee – Bass,
Gio Zuccari – Keyboards

L’album de tous les succès de Kylie Minogue, « Step Back In Time » The Definitive Collection sortira le 28 juin 2019 via BMG – Warner. Il contient 41 titres, dont l’inédit « New York City ».

« Step Back In Time » est le témoignage de la carrière très impressionante de Kylie Minogue, parsemée de Hits mondiaux , à commencer par « I Should Be So Lucky » en 1987 jusqu’à son plus récent album, « Golden », sorti l’année dernière et également très bien accueilli dans les charts .

L’ensemble de ses singles Hits totalisent 300 semaines dans le Top 40. Elle a vendu plus de 80 millions d’albums et son catalogue compte désormais plus d’un demi milliard de flux dans le monde sur Spotify. Kylie a reçu de nombreux prix et distinctions, notamment 3 BRIT Awards, 2 MTV Music Awards et un Grammy.

L’année 2000 marque un tournant dans la carrière de l artiste et un retour désormais emblématique avec le hit « Spinning Around » suivi des singles « On A Night Like This » et son duo époustouflant avec Robbie Williams, « Kids ». L’année suivante, elle sort « Fever », cinq fois disque de platine, dans lequel figurent les singles « Impossible de te sortir de ma tête », « Dans tes yeux », « Love At First Sight » et « Come Into My Monde » que l’on les retrouve dans « Step Back In Time ».

En 2007 sort « X » avec le single « In My Arms », produit par Calvin Harris, « 2 Hearts » et « Wow ». Parmi les autres points culminants de sa carrière figurent « Confide In Me », extrait de son cinquième album studio en 1994 et son duo avec Nick Cave & The Bad Seeds, le single de 1995 « Where The Wild Roses Grow ».

« Step Back In Time » sera disponible sous forme de double CD standard et de version numérique, ainsi que le CD deluxe avec un livre relié de 32 pages, 2 disques vinyles LP Picture Edition, 2 disques vinyles en édition limitée Vert Mint, 2 disques LP Standard Black Vinyle et cassette double disponibles en 5 couleurs d’édition limitée.

Après de nombreuses années de spéculation, Kylie Minogue se produira enfin au Festival de Glastonbury le 30 Juin prochain où elle présentera son spectacle très attendu sur la scène emblématique de la pyramide, dimanche après-midi et le single Inédit , « New York City ».

La 19ème édition du Festival de Jazz @ St Germain des Prés se déroulera du 16 au 27 mai 2019.

Artistes en tête d’affiche :
Richard Galliano, Erik Truffaz, Biréli Lagrène, Yaron Herman,  Rymden

Evènements marquants de la planète Jazz :

Kellylee Evans, Ré-apparition de la rythmique d’E.S.T , Sylvain Rifflet / Fred Pallem et le Sacre du Tympan, Bending New Corners

Sorties d’albums de l’hiver et du printemps :

Storyteller de Biréli Lagrène , Reflections and Odysseys de Rymden, Move on : A Sondheim Adventure de Cyrille Aimé , The Tokyo Concert de Richard Galliano

Et un expert découvreur de talents

– Scènes jeunes & Jazz & After Jazz
– Tremplin jeunes talents : Premières parties de concert White From Black
– Scène Jazz au féminin : Cecil L. Recchia, Marion Rampal

Créer une expérience festival globale

– En journée : Jazz & Bavardages Jazz sur la place , Showcases Fnac , Jazz & Sciences
– En soirée : Soirée thématique , Nouvelle-Orléans  , Scène Jeunes & Jazz , After Jazz

Etre un acteur citoyen inscrit dans son écosystème

– Soutien aux femmes dans le jazz
– Jazz en prison
– Tarif super réduit Pass en libre service 
– Jazz à l’école
– Jazz en coulisses 
– Jazz au lycée

Etre innovant

– Être inédit : Jazz & Méditation (créé en 2016) , Jazz & Sciences (nouveauté 2019) Amphithéâtre Richelieu
– Faire découvrir un designer-illustrateur : Eiko Ojala
– Être pionnier : Jazz au féminin (créé en 2004)
– Chercher le nouveau dans la musique jazz :Tremplin Jeunes Talents (créé en 2002)
– Faire découvrir de nouveaux lieux Café Mabillon du CROUS de Paris

De tout dans des lieux exceptionnels pour offrir une expérience unique et globale

– Théâtre de l’Odéon : Grande salle
– Église Saint-Germain-des-Prés
– Hôtel Lutetia : Salon Cristal            
– Université Paris II Panthéon-Assas : Grand Amphithéâtre
– Universitéde La Sorbonne : Amphithéâtre Richelieu
– Maison des Océans Fondation Albert Ier, Prince de Monaco : Grand Amphithéâtre

Koritni et sera en concert samedi 15 juin 2019 au Forum de Vauréal (95). The Treatment partagera cette affiche exceptionnelle, placée sous le signe du Hard Rock « Classic ».

Trois ans après « Night Goes On For Days », Koritni revient avec « Rolling », son cinquième album studio !

Mixé comme son prédécesseur par le talentueux Kevin Shirley (Iron Maiden, Joe Bonamassa, Aerosmith), et masterisé par Ryan Smith (AC/DC, Guns N’ Roses, Greta Van Fleet), « Rolling » est composé de 11 bombes Classic Rock qui présentent le groupe australien au top de sa forme.

On retrouve sur l’album des guests de prestige tels que : Pat McManus, John Coghlan, Vivi Brusco & Farid Medjane.

Rythmiques de plomb, riffs acérés, solos inspirés, et performance vocale de haut vol du charismatique Lex Koritni sont au programme de « Rolling », qui confirme une fois de plus que Koritni est sans conteste l’un des plus talentueux groupes de (Hard) Rock australien de sa génération.

Formé à Cambridge en 2008, The Treatment a tourné dans le monde entier et joué en première partie de groupes mythiques tels qu’Alice Cooper, Thin Lizzy, Motley Crue ou encore Kiss. Désigné comme le plus prometteur groupe de hard rock anglais, son style est souvent comparé à AC/DC, Aerosmith ou encore aux Sex Pistols.

Tarif sur place : 15€
Tarif en prévente : 13€
Tarif abonné : 10€

Infos pratiques :
Concert assis
Le Forum
Boulevard de l’Oise – 95490 Vauréal
www.leforum-vaureal.fr
01.34.24.71.71
A15 sortie 12, direction Vauréal.
Transports en commun : RER A, arrêt Cergy Le Haut. Bus 34, arrêt La Croix Lieu.

Cette nouvelle édition du « Hard Rock Legend » organisé par les amis d’Underground Investigation, propose 2 artistes ayant fait partie de groupes légendaires durant les années 80, avec Brian Downey, le batteur de Thin Lizzy, et le guitariste Pat McManus, connu pour avoir créé Mama’s Boys, et tourné avec les plus grands au cours de cette période faste pour le Hard Rock.

Mais il serait inconcevable d’assister à un concert en terre fismoise sans pouvoir vibrer avec les locaux de Gang, bien décidés à tout donner pendant un set qui a semblé bien court.

Mais l’essentiel est ailleurs ! Nos 5 lascars, emmenés par un Bill des grands soirs derrière le micro, ont joué pied au plancher, distillant un Heavy Metal à la sauce British, dans la plus grande tradition des maitres de la NWOBHM. Bien servis par un son de haut niveau, à la fois clair et puissant, Gang a enchainé les titres fédérateurs tels que le déjà classique « Save Me », extrait de l’excellent dernier album « All For One ». « Doctor Doctor » d’UFO sera à l’honneur pour la traditionnelle reprise, au cours de laquelle on ne peut s’empêcher de penser à Paul Raymond, le guitariste / claviériste de l’OVNI qui nous a quitté il y a quelques semaines.

Voilà 30 minutes passées beaucoup trop vite, mais aucune inquiétude, de nombreuses séances de rattrapage auront l’occasion de nous satisfaire avec un temps de jeu plus conséquent.

Dès les premiers accords sortis de la guitare de Pat McManus, le public se rend tout se suite compte qu’il va assister à un grand moment ! L’ancien virtuose de Mama’s Boys, qui a accompagné des groupes comme Foreigner, Scorpions, Twisted Sister, Bon Jovi ou Iron Maiden lors de leurs tournées mondiales, va envoyer du très lourd avec une facilité déconcertante. La précision de son toucher de guitare est au service des compositions orientées 100% Hard Rock, accompagnées par une rythmique carrée et efficace. Pat prend un plaisir incroyable à jouer, et partage ce bonheur avec une audience au anges, hyper réactive dès qu’il s’agit de taper dans les mains. Toujours le sourire au lèvres, l’énergie des titres de Mama’s Boys va encore faire monter l’ambiance d’un cran, notamment lors de « Runaway Dreams », ou l’on pourra apprécier la dextérité de Pat McManus au violon. « Straight Forward, No Looking Back » n’a pas pris une ride, et démontre une énergie incroyable, couplée à un feeling  communicatif. Habitué à des sets 2 à 3 fois plus longs, le trio a épuré son jeu, en sélectionnant les titres les plus efficaces, et c’est réussi !

Comme l’année précédente avec Chris Slade, « La Spirale » accueille un autre cogneur de légende en tête d’affiche. Placée sur le thème « Irish Heritage », cette 4ème édition a réussi son pari avec Brian Donwey, le batteur original de Thin Lizzy.  Formé en 1969 avec Eric Bell et Phil Lynott, Thin Lizzy évoluait en trio jusqu’à l’arrivée de Brian Robertson et Scott Gorham en remplacement d’Eric Bell. A partir de 1974, ce line up a véritablement permis à Thin Lizzy de conquérir le monde avec 5 albums sortis en 4 ans. De véritables chefs d’œuvres immortalisés sur le double live « Live And Dangerous », considéré come un des meilleurs enregistrements en public de tous les temps. Le lien est inévitable avec le groupe de Brian Downey, dont le nom Alive And Dangerous est tout trouvé. C’est donc la totalité des morceaux contenus dans ce double vinyle, qui vont être joués par un line up qui n’a rien à envier à l’original. Dès l’entame de « Jailbreak », la similitude vocale et visuelle est bluffante. Phil Lynott semble réincarné en Matt Wilson, grâce à ce timbre de voix aux intonations quasiment identiques, tout comme son jeu de basse tout en « rondeurs ». On se croirait revenu en pleine tournée « Johnny The Fox », avec les mêmes enchainements ! Comme en 1976, « Emerald » précède « Southbound », puis arrivent les 3 tueries que sont « Dancing In The Moonlight », « Massacre » et « Still In Love With You » dans un ordre parfaitement respecté. La paire de guitaristes, composée de Phil Edgar et Brian Grace, se complète à merveille, tant pour les rythmiques que lors des alternances de solos, exécutés tout en finesse et précision. Leur jeunesse ne les a pas empêché d’assimiler le jeu de leurs illustres prédécesseurs !

Derrière son superbe kit, Brian Downey assure le tempo tel un métronome, sobre mais efficace pour propulser les classiques que sont « Are You Ready » ou « Suicide ». Quelques pépites comme « Got To Give It Up » où encore « The Rocker » vont régaler le public et ainsi achever de la plus belle des manières un show parfaitement rodé. L’esprit du Thin Lizzy original a plané sur Fismes pendant 1h30, et même si cela manque un peu de magie et de conviction sur certain titres, c’est toujours un plaisir  de les redécouvrir !

Voilà une soirée qui a enchanté le public qui s’est déplacé en nombre, pour vivre pleinement la musique live et franchement, avec un telle affiche, il est dommage de ne pas afficher complet ! Rendez vous est pris pour l’an prochain !

Je remercie Sylvain, Franck, l’équipe d’Underground Investigation et les techniciens pour cette organisation sans failles, et le partage de leur passion !

Réalisation Report & Photos: © 2019 Alain BOUCLY

Gang
Pat McManus Band
Brian Downey’s Alive And Dangerous

Cisco Herzhaft sera en concert mardi 4 juin 2019 à Paris « Le Sunset », pour la release party de l’album « Son Of A Watchmaker » déjà disponible via Blues’N Trad / Socadisc.

C’est un véritable baroudeur, un homme de terrain et de blues qui a usé ses chaussures (et cordes) sur les routes du monde et qui a souvent remonté ses manches pour faire pas moins de vingt huit métiers mais aussi pour enregistrer une douzaine d’albums dont son dernier « Son Of A Watchmaker ».

Auteur, compositeur, finger picker, habile technicien du slide, Cisco, ce fils d’horloger, est aussi showman, infatigable vagabond du blues, narrateur d’anecdotes, emmenant le public en voyage sur les routes, lui communiquant sa pêche et sa passion.

Fortement influencé par les bluesmen Big Bill Bronzy et Big Joe Wiliams, ce chanteur guitariste folk-blues aura, comme tous les bourlingueurs, la mystérieuse chance de se trouver sur le chemin des futurs monstres sacrés du blues, de Fred McDowellJohn Lee Hooker, avec lesquels il jouera le temps d’une soirée ou d’une tournée.

Sur ce nouvel album, Cisco collabore avec un rappeur, Rockin’Squat (projet Jungle Blues), un BeatBoxer, MicFlow, Geneviève Dartevelle, une artiste Belge, et Fabrice Eulry, un pianiste de boogie woogie.

Hammerfall sortira un nouvel album intitulé « Dominion » le 16 août 2019 via Napalm Records.

« (We Make) Sweden Rock »,  le premier single de « Dominion » est déjà disponible. Ecoutez « (We Make) Sweden Rock » ICI et achetez/diffusez la nouvelle chanson numériquement ICI.

Joacin Cans décrit la création de « (We Make) Sweden Rock » : « C’est un hommage glorieux au mouvement hard rock et métal suédois avec un thème lyrique utilisant des références directes aux autres groupes et chansons. Avec des riffs accrocheurs contagieux et des mélodies envoûtantes, cette chanson sera surement un classique lors des prochains concerts de HammerFall. Il faut dire que, sans la scène rock et métal suédoise, avec des groupes comme Heavy Load, At the Gates et Yngwie Malmsteen le monde serait un endroit plutôt ennuyeux et ennuyant ! C’est notre noble hommage à tous les groupes qui nous ont inspirés. Non seulement à jouer du métal, mais aussi à former des groupes et finalement à faire la croisade autour du monde au nom du Heavy Metal. Saluez tous les fils de l’aurore boréale ! »

« Dominion » est le onzième album studio de Hammerfall et le deuxième avec Napalm Records. Les pré-commandes physiques pour « Dominion » sont disponibles avec CDs, vinyles et coffrets Deluxe en édition limitée comprenant un digipack, un vinyle bleu clair 7″ limité, une cassette limitée, un tirage de couverture, des cartes photo, un patch et un sticker. Retrouvez les différentes versions de « Dominion » ICI

Le groupe a également dévoilé la pochette de l’album et le tracklisting pour « Dominion ». L’œuvre d’art a été créée par le célèbre artiste Samwise Didier.

Tracklist « Dominion »
  1. Never Forgive, Never Forget
  2. Dominion
  3. Testify
  4. One Against the World
  5. (We Make) Sweden Rock
  6. Second to One
  7. Scars of a Generation
  8. Dead by Dawn
  9. Battleworn
  10. Bloodline
  11. Chain of Command
  12. And Yet I Smile

Pour « Dominion », Hammerfall a fait équipe avec James Michael pour enregistrer dans les studios Red Level Three et Fredrik Nordström du Studio Fredman de Castle Black Studios pour les 12 chansons de l’album.

Oscar Dronjak déclare :  « Bien ne suffit pas, il faut que ce soit plus que bien. C’est le mantra que nous avons appliqué à tous les aspects de la réalisation de cet album, de l’écriture des chansons et des répétitions à la production et à la performance de chaque membre. Le résultat est « Dominion », une force puissante de la nature qui ne peut être arrêtée. Une fois que vous l’entendrez, vous comprendrez. »

La tournée estivale du groupe commence avec le Domination Festival à Mexico City et traverse l’Europe tout au long de l’été 2019, avec des arrêts au légendaire Sweden Rock Festival, Graspop Metal Meeting et Wacken Open Air. Il y aura 3 soirées de lancement aux États-Unis, suivies d’invités spéciaux lors de la tournée de Sabaton à l’automne aux États-Unis. Le groupe a également le plaisir d’annoncer une tournée européenne 2020.

« Shehili », le nouvel album de Myrath est disponible depuis le 3 mai 2019.

Avec leur Metal Progressif, incroyablement personnel et épique, aux influences orientales, Myrath s’est lentement mais sûrement imposé comme l’un des groupes les plus fascinants de la scène Metal internationale actuelle.

Leur dernier album « Legacy » (sorti en 2016) a reçu un excellent accueil du public et des critiques internationaux, notamment avec « Believer » , leur titre le plus connu à ce jour ! La vidéo a été vu plus de dix millions de fois sur YouTube ! « Dance», le 1er single de l’album à venir « Shehili », a été vu plus d’un million de fois au cours des cinq premières semaines depuis sa sortie en décembre 2018 et place ainsi la barre très haute ! Myrath a joué avec de nombreux grands noms de la scène, tels que Symphony X et Dream Theater, et sera en tournée à la fin de l’année dans le monde entier.

En 2019, le groupe sera présent lors du plus grand festival de Metal au monde : Le Wacken Open Air. Ainsi que l’un des plus légendaires festivals d’Europe de Metal et de hard rock : Sweden Rock ! « Shehili » dépasse toutes les attentes.

Innovant, mais fidèle à la signature sonore de Myrath, ce nouvel album ose établir des contrastes entre des mélodies exaltantes et des paroles bien pensées et déchirantes. Le meilleur exemple de cette dualité se trouve dans le premier single « Dance » premier single issu de l’album et basé sur une histoire vraie (illustré par une vidéo époustouflante qui poursuit l’histoire entamée avec « Believer ». le plus grand succès du groupe à ce jour) « Ce morceau parle d’une Syrienne qui continue à danser malgré les menaces de mort qu’elle a reçu de l’Etat Islamique. Elle se fait même tatouer les mots « dance or die » (« danse ou meurt ») sur le cou » explique le chanteur Zaher Zorgati. « Ce titre est un hommage rendu à tous ceux qui refusent de se soumettre et gardent toujours espoir, même dans un monde empli de haine et d’incertitude ».

Loin des clichés de la scène metal contemporaine, « Shehili », en dépit de sa fascinante richesse rythmique et mélodique, conserve un son naturel, puissant et organique. Les enregistrements ont eu lieu à Hambourg, en Allemagne, en Tunisie et en France. Perfectionniste à l’extrême, Myrath a confié le travail de mixage à trois producteurs différents, poussant chaque titre au maximum de son potentiel : Eike Freese (Deep Purple, Gamma Ray), Kévin Codfert ainsi que Jens Bogren, le célèbre producteur (Opeth, Pain Of Salvation, Orphaned Land, etc.) ont œuvré à la production de l’album. Tirant son nom d’un vent venu des dunes du Sahara (également connu sous l’appellation « sirocco »), « Shehili » est une invitation au voyage qu’on ne saurait refuser.

En attendant de redécouvrir la magie de Myrath sur scène dès la fin de l’année. Dépaysement assuré !

L’album qui vient de sortir est déjà Top 10 des charts Itunes rock & metal en Europe, et le single « Dance » est le titre le plus joué cette semaine dans les radios metal US !

Découvrez la vidéo du single « Dance » :

Monster Truck sera en concert au « Forum » de Vauréal samedi 11 mai 2019, avec Royal Tusk en première partie.

« Sittin’ Heavy », leur crucial et puissant deuxième album a vraiment permis à Monster Truck de prendre son envol au niveau international. En 18 mois  le quatuor canadien  a donné plus de 150 concerts à travers le monde. Si le groupe a eu l’occasion de partager les scènes de Nickelback, Billy Talent, Deep Purple, Black Stone Cherry, Volbeat, The Temperance Movement, Jane’s Addiction, Rob Zombie ou Alter Bridge, il n’a oublié de se produire aussi en tête d’affiche.

En France on retiendra un passage archi complet à la Maroquinerie, à Paris et plusieurs dates en province qui ont largement contribué à renforcer la réputation  du combo dans notre pays.

C’est donc sur la route, que ce nouvel album a pris forme, les musiciens utilisant leur temps libre pour composer un max et enregistrer des démos qu’ils envoyaient au producteur Dan Weller (SiKth, Young Guns, Enter Shikari). Puis c’est à nouveau aux Echo Mountain Studios d’Asheville, en Caroline de Nord, que l’enregistrement final s’est déroulé.

Aucun doute, « True Rockers » reflète cette spontanéité brute et surtout plaisir que ces quatre musiciens ont lorsqu’ils jouent et partagent leur musique.

C’est ce que le public français a pu encore contaster le 3 décembre dernier, à l’Elysée Montmartre, lors de l’excellente prestation de Monster Truck en première partie de Black Stone Cherry.

Bien décidé à conquérir le public de l’Hexagone, le groupe se produira le 11 mai au Forum de Vauréal.

Tarif sur place : 20€
Tarif en prévente : 18€
Tarif abonné : 15€

Le Forum
Boulevard de l’Oise – 95490 Vauréal
www.leforum-vaureal.fr
01 34 41 93 20
A15 sortie 12, direction Vauréal.
Transports en commun : RER A, arrêt Cergy Le Haut. Bus 34, arrêt La Croix Lieu.

De notre envoyée spéciale Alicia FIORUCCI

Paris, dans la mythique salle du New Morning, le 17 avril 2019, s’est tenue une soirée sous le signe du blues, du rock et de la soul grâce à deux groupes français contemporains de cette scène. D’un côté Jessie Lee & The Alchemists et de l’autre In Volt.

Le premier groupe, ouvrant le bal ce soir, se forme en 2014. Et depuis cette année là, le quintet ne cesse de gravir les échelons entre Blues Sur Suresnes, La Boule Noire et autres Billy Bob’s Disney, on ne peut dire qu’ils sont inconnus des aficionados du style. Emmené par Jessie qui assure voix et guitare rythmique, le groupe propose ce soir là, des compositions de leur premier album, mais aussi quelques reprises, Etta James notamment. Techniquement irréprochable tant le tout est codifié et tellement bien préparé qu’on en oublie un peu la spontanéité et le cœur qui sont si chers à ce genre musical. Ceci étant dit, on est en présence de musiciens de haute volée, il suffit d’entendre les soli d’Alexis Didier, le groove de  Laurent Cockelaere, la frappe de Julien Audigier et les nappes de Laurent Daire pour s’en rendre parfaitement compte, dommage simplement que le grain de folie y soit absent.

Au bout d’une heure de concert Jessie Lee & The Alchemists cède la place à In Volt, venu présenter son nouvel album « Free » dans ce lieu culte du blues et du jazz parisien. In Volt, c’est quoi ? In Volt c’est 4 gaillards aux influences classic rock et blues qui décident de faire leur propre cuisine musicale et ce pour notre plus grand plaisir. Le combo se lance à l’assaut de la scène, c’est parti pour 1h30 de show avec une très grande présence théâtrale à grand renforts de monture en forme d’ailes, de chapeaux, de cotillons, on aura même droit à des casques intégraux pailletés en forme de têtes de mort.

Au milieu du set, quelle bonne idée d’avoir interprété « House of Silence » et « Fake Love » de manière électro-acoustique.

Un climat chaud, intimiste s’est tout de suite fait sentir , comme si l’on se retrouvait autour d’un bon feu de bois avec des potes. Well done les gars d’avoir fait ça !

A la vue du concert, on ne peut cesser de penser à Alice Cooper le côté décadent et déglingué en moins, l’époque ne s’y prête visiblement plus, mais aussi à Jim Morrison à qui il rend hommage en reprenant le fameux passage planant et percutant de « The End » en l’intégrant dans une de leurs compositions. En tout cas, Enton (chant), Jérome (guitare), Karim (basse) et Rodolphe (batterie) nous transportent dans leur univers innovant qui réinvente le blues rock en tentant de faire quelque chose d’unique en puisant dans leurs diverses influences.

Au bout d’une heure trente de spectacle, c’est le moment du rappel, ce dernier se transformant en bœuf avec Jessie Lee & The Alchemists sur une chanson de Bob Dylan, « Rainy Day Woman ».

Une bonne humeur transcende les planches du New Morning, c’est frais et on décèle qu’ils se font plaisir, ce qui est essentiel car amplement communicatif.

C’est ainsi que se finit cette belle soirée aux couleurs et au service de la note bleutée.

Alicia FIORUCCI

Photos ©2019 Jean Pierre Courcier

Merci à Sophie Louvet et Bruno Labati pour l’accréditation
Merci à Jean Pierre Courcier pour les photos
Jessie Lee & The Alchemists
In Volt
 
Jessie Lee & The Alchemists + In Volt