Le nouvel album de Dirty Shirt, « Letchology » sortira le 8 mars 2019.

Dirty Shirt est l’un des groupes de rock/metal roumain les plus appréciés. Il a remporté la deuxième place à la finale internationale du Wacken Metal Battle 2014 et a été récompensé par le prix du « Meilleur groupe de musique roumain » au Maximum Rock Awards 2014 et du ‘Meilleur ambassadeur de rock roumain’. Metalhead Awards 2014.

Dirty Shirt mélange l’ ambiance festive de la musique traditionnelle de l’Europe de l’Est, et fusionne les musiques du monde (country, reggae, rythmes tribaux), l’électro, la musique industrielle, la frénésie hardcore et le groove du funk.

Découvrez les dates de la tournée française :
Le 26 Mars – Lyon / Ninkasi Kao
Le 27 mars – Les 2 Alpes / Snow Fest
Le 28 mars – Grenoble / La Bifurk
Le 29 mars – Paris / Petit Bain
Le 30 Mars – Lille / Le Midland

Regardez la vidéo du titre « Killing Spree », extrait de l’album « Letchology » :

Diamond Head annonce la sortie son nouvel album, intitulé « The Coffin Train », le 24 mai 2019 via Silver Lining Music.

La légende de la NWOBHM sera en concert au Hellfest le 21 juin 2019.

Line up :

Brian Tatler – Lead & Rhythm guitars
Rasmus Bom Andersen – Vocals
Karl Wilcox – Drums
Andy « Abbz » Abberley – Rhythm & Lead guitars
Dean Ashton – Bass, Backing vocals

 

« Deep In My Soul », le nouvel album de Big Daddy Wilson sortira le 18 avril 2019 via Ruf records / socadisc.

Il sera en concert le 14 mars à Ermont (95), le 15 à Paris (théâtre 13) et le 16 à Digne les Bains (06).

« Sans conteste l’une des plus belles voix du blues actuel »
« Deep in soul » le grand retour aux sources du blues

Le sud américain jette un puissant sort à ses fils et ses filles : quoi qu’ils fassent de leur vie, ils reviennent toujours à la maison Le Sud est en eux – et un jour, ce sud les rappelle. » « Deep In My Soul », le nouvel album de Big Daddy Wilson, en est le témoignage. Un puissant come back. « un retour à la maison», dit-il.  » un retour à mes racines.

Evidemment, Wilson a changé depuis qu ‘il a quitté son pays il y a un quart de siècle. Né et élevé à Edenton, en Caroline du Nord, le bluesman se souvient de ses premières années à la campagne. Sa famille l’a obligé de chanter à l’église pour éviter les tentations de la drogue et des gangs.

En 1979, il s’enrôle dans l’armée américaine, se rend en Allemagne et découvre le pouvoir du blues et de la musique dans les clubs locaux. «C’est ici, dit-il, que j’ai trouvé la partie de moi même, qui me manquait depuis si longtemps.»

La voix exceptionnelle de Wilson se fait très rapidement remarquée et adoptée dans le circuit blues européen : cette voix inoubliable de miel accompagnant une écriture originale sur une musique blues, funk, soul et reggae… Et toujours le Sud.

« Dès que vous entendez la voix de Big Daddy Wilson« , explique Eric Bibb, fan de la 1ère heure ,  « vous entendez ses racines. »

Ce nouvel opus à paraître sur Ruf Records , a été concocté suite à un voyage à Memphis , Tennessee, pour une pré-production, aux côtés de la guitariste Laura Chavez et du bassiste Dave Smith. En décembre dernier, le groupe remet rencontre le célèbre producteur Jim Gaines, (Santana et Stevie Ray Vaughan) dans son studio de luxe Bessie Blue Studios à Stantonville. «Travailler avec un producteur légendaire tel que Jim est une expérience extrêmement enrichissante », explique Wilson, « tous vos sens sont en éveil ». L’album fût finalisé dans l’emblématique FAME Studios à Muscle Shoals, en Alabama. Wilson était conscient qu’il marchait dans les traces des grands : de Etta James à Duane Allman. Mais il peut rivaliser ! Ses nouvelles chansons sont à la hauteur. On passe de l’âme cuivrée du Mississippi au funk, au du reggae, au funky, sur des paroles ou tout est une question d’amour. La vie n’est qu’une question d’amour. «

Avec « Deep In My Soul », la boucle est bouclée «Je le vois comme un voyage», dit-il. « C’est le parcours d’un homme qui s’est plongé dans cette belle musique appelée le blues et qui, après 25 ans, est rentré à la maison. »

Après s’être produit le 6 octobre 2018 à Fismes lors du British Steel Saturday Night, les anglais de Chariot seront de retour en France le 6 avril 2019 au « Red Studio » de Douai.

Les précurseurs de la New Wave Of British Heavy Metal seront accompagné par les champenois de Gang qui défendront leur excellent dernier album « All For One ».

Les régionaux de Spirit, seront également de la partie, pour confirmer leur prestation particulièrement aboutie délivrée à Calonne Ricouart lors du Spirit & Friends le 16 février dernier. L’affiche sera complétée par Dirty Dogz, considéré comme le plus australien des groupes français, avec son Hard Rock énergique et sans concessions

Running Order:
Ouverture des portes: 19h30
20h00 : Dirty Dogz
20h50 : Spirit
22h00 : Gang
23h00 : Chariot

Réservations ICI

Boney Fields donnera 4 concerts en France a cours du mois de mars :

Le 16 Mars @ Paris (75) « Sunset »
Le 20 Mars @ Cléon (76) « La Traverse « 
Le 22 Mars @ Savigny Le Temple (77) « L’Empreinte »
Le 23 Mars @ Montbéliard (25) « L’Atelier Des Moles »
« Cet album est fantastique »- Rock & Folk –
« Le sens du groove omniprésent, un vrai talent d’écriture. Quelle énergie ! »- Soul Bag –
« Une belle claque »- Ouest France –
« Bravo à l’artiste pour cet album que la rédaction a classé comme indispensable » – Paris Move-

« Bump City » est plus Rock ! Le nouveau répertoire du virtuose de Chicago reflète l’atmosphère électrique du moment. Boney sait mieux que personne sentir l’humeur du moment. Et pour se faire, le maestro s’est entouré de musiciens enjoués, capables d’imprimer cette tonalité positive dont la planète a besoin. Pas étonnant de déceler un écho néo-orléannais furieusement cuivre dans cette célébration du swing. Comme un clin d’œil à celui qui alluma la flamme du jeune Boney Fields au tournant des années 70… Un certain Louis Amstrong.

Mister Fields se fait un devoir d’honorer toutes les étoiles qui, autrefois, lui transmirent cette envie irrépressible d’insuffler de la joie de vivre dans un monde parfois terne et apathique. Révérer les anciens n’est jamais le signe de la nostalgie, c’est faire preuve de reconnaissance et de respect pour ceux qui montrent la voie. C’est ainsi que Boney Fields rend un hommage appuyé à son compagnon de route et mentor, le regretté James Cotton, sur le titre « Ying Yang », magnifié par la grâce d’un invité de marque, le chanteur et harmoniciste, Charles Pasi.

Comment ne voir dans « Bow Legs », « Sadie » et « You Burn Me Up », une allusion au fougueux Boney Fields qui interprétait, dans les années 90, au sein des Burning Chicago (son premier groupe en tant que co-leader), ces frétillantes compositions devenues, de fait, historiques. Et pourquoi ne pas se féliciter de découvrir une relecture de « Ride To The City », enregistré il y a 20 ans pour son tout premier album « Hard Work ».

« Bum City » est le fruit d’un savoir-faire acquis avec constance et détermination mais c’est surtout un album vivifiant porté par la fraîcheur créative d’une formation solide, enthousiaste et très performante.

C’est un message, l’histoire d’une vie, celle d’un musicien sincère, généreux et fier de ses jeunes partenaires à qui il offre un espace d’expression conséquent. Jo Champ, le guitariste, peut d’ailleurs s’enorgueillir d’avoir signé et interprété le frissonnant « Dark Side Of A Love Affair ». Boney Fields veut à son tour guider les pas de la jeune génération, la voir s’épanouir à son contact.
Dans « Bump City », le titre phare de l’album, Boney imagine d’ailleurs une ville où l’on ferait la fête et danserait toute la nuit. Quelle belle promesse !
Et comme le laissent entendre « Ain’t Giving Up On You » et « More », l’espoir et la félicité sont les meilleurs remèdes aux embûches et aux revers de l’existence. Qu’il soit entendu !

Airbourne de retour en France ! les australiens seront en France en octobre prochain pour 3 concerts, le 17 à Strasbourg / La Laiterie, le 20 à PAris / La Cigale et le 28 octobre à Nimes / Paloma. La mise en vente des billets débutera le 1er mars à 10h00 sur livenation.fr , ticketmaster.fr , et les points de vente officiels.

Airbourne est possédé par l’esprit du rock’n roll. Les Australiens ont toujours été là où la bière est bonne, les filles chaudes et la musique trop forte. Il y a eu pas mal de légendes du rock’n’roll, mais Airbourne a su élever tout cela à un niveau supérieur.

Leurs débuts décousus à Warrnambool – une ville à 3 heures de Melbourne, se sont joués en 2007 avec « Runnin’ Wild », l’un des albums les plus acclamé dans l’histoire du hard Rock.

Metal Hammer leur a d’ailleurs remis un Golden Gods Award pour le ‘Meilleur premier album’, et Classic Rock les a tout simplement nommés ‘Meilleur groupe émergent’.

Airbourne a par la suite marqué les esprits avec son désormais incontournable « No Guts No Glory », qui s’est placé directement dans le Top 40 au Royaume Uni, dans le Top 20 en Australie et dans le Top 200 du Billboard.

Après une tournée en tant que headliner, passant par les prestigieux Wacken Festival et Download Uk, le groupe a sorti « Black Dog Barking », album tant acclamé par la critique que par les fans : il s’est placé dans le Top 5 en Allemagne, Top 20 à travers l’Europe, l’Australie et la Nouvelle Zélande. Mais aussi Top 30 au Canada et au Royaume-Uni. A propos de la musique d’Airbourne, Metal Hammer dit : « il vous faudra à peine quelques secondes pour la mémoriser, mais tout une vie pour vous la sortir de tête ».

La vidéo de « Runnin’ Wild » :

Le groupe californien de garage punk, Death Valley Girls sera en concert au Havre / le « Mc Daid’s » lundi 25 février 2019. La première partie sera assurée par les rouennais de Unschooling.

L’association Fake Live met à l’honneur les femmes musiciennes. Après avoir accueilli le groupe punk new-yorkais, Surfbort, mené par Dani Miller, place à Death Valley Girls. Rendez-vous au Havre lundi 25 février 2019, à 20h30, au Mc Daid’s.

Les Californiennes, protégées d’Iggy Pop, signent un nouvel album, « Darkness rains ». L’occasion pour les Havrais de retrouver le groupe de Los Angeles, après un premier passage remarqué dans la Cité océane. Si Death Valley Girls est un groupe mixte, Marius Rault, président de Fake Live et programmateur, insiste : « ce sont les femmes musiciennes qu’il veut mettre en avant ».

Après Surfbort et le phénomène Dani Miller, place à un groupe composé de trois nanas et un mec. Il y a de plus en plus de femmes qui se mettent à faire du rock et qui comptent dans la scène musicale. Fake Live reflète ce mouvement.

Toujours aussi roots, le troisième album de Death Valley Girls nous entraîne dans le désert californien, avec des morceaux de garage-rock endiablés. Adulé par Iggy Pop, le combo féminin a même convié la star du rock dans l’un de ses clips, « Disaster ». On y voit le musicien manger un hamburger, un hommage à Andy Warhol :

La première partie sera assurée par le groupe rouennais, Unschooling, composé de membres de Delancey, MNNQNS ou encore Dharma Bum.

« Le tour de force d’Unschooling, c’est que ses chansons vont toujours là où on ne les attend pas : la tonalité se balade dans tous les sens, le tempo bouge au gré des mesures étranges et parvient étonnamment à ne jamais se perdre dans le math rock », prévient Fake Live.

Le groupe de post-punk vient de sortir son premier album et réserve sa première date au Havre.

Infos pratiques :
Lundi 25 février 2019, à 20h30, au Mc Daid’s, 97 rue Paul-Doumer, au Havre.
Plus d’infos en ligne ICI
Tarifs : 6 euros en prévente, 8 euros sur place.

Bloody Rosie tribute AC/DC donnera un concert exceptionnel vendredi 5 avril 2019 à Bolbec, Salle Maupassant. (Centre Culturel du Val-aux-Grès)

Bloody Rosie tribute AC/DC fait désormais partie du paysage des covers bands. Incontournable, le groupe est sans doute l’un des meilleurs tributes AC/DC présents sur la scène française.

Scotchant littéralement le public par leur interprétation et leur jeu, les membres du groupe recherchent avant tout la perfection musicale et acoustique afin de rendre le plus bel hommage au groupe mythique hard rock australo-britannique des années 70/80.
Impossible de ne pas ressentir quelques émotions sur « Whole Lotta Rosie », « Thunderstruck » ou « If You Want Blood ».
L’objectif de Bloody Rosie tribute AC/DC est simple : faire que le public ferme les yeux et ait l’impression d’entendre l’original.

Tarif plein : 10 € – Réduit : 7 €
Horaire : 20h30
Adresse : Route de Mirville 76210 Bolbec
Réservations:
Par tel : 02 35 31 07 13
Par mail : service.culturel@bolbec.fr
Par courrier : Hôtel de Ville – Service Culturel BP 70045 76210 Bolbec
En ligne sur les réseaux habituels

Découvrez le live report du concert de Bloody Rosie à l’A.R.C.A.D.E de N.D. de Gravenchon ICI

Et la vidéo de « Night Prowler » :

Le rendez-vous incontournable des fans de Rock et de Metal se déroulera dimanche 3 mars 2019 à la salle des fêtes de Fismes à partir de 10h00. (RN31, 150 km de Paris, entre Soissons et Reims)
Une vaste bourse aux disques et merchandising vous attend sur près de 200 mètres d’exposition, avec entre autres : Adipocere, Infernö Records, Music-Records, GOM Records, Piranha Records, atelier de lutherie JDP, Le Trébuchet (Hypocras), La Pâleur des Lys, Metal Béret Distribution, Strongles.Inc, Rock Zone Merchandising, Possessed by Metal distribution, Troyan Forge, Furious Turtle, Born Again, Depraved, Mortuary, Father Merrin, etc.

Retrouvez les 10 groupes à l’affiche de cette 22ème édition de la Convention Rock n’Metal:
Ocean, Beb Soggy (et les Gutter Kids), GanG, Chrysis, Lonewolf Corp., Loaded Gun, Until Dead, Hopkins, Nikita et X-Rated Fdh.

Running Order:

10h30 à 11h00 : Until Dead
11h20 à 11h50 : Nikita
12h10 à 12h40 : Hopkins
13h00 à 13h30 : Loaded Gun
13h50 à 14h20 : X-Rated Fdh
14h40 à 15h10 : GanG
15h30 à 16h00 : Beb Soggy (et les Gutter Kids)
16h20 à 17h00 : Ocean
17h20 à 17h50 : Lonewolf Corp.
18h10 à 18h40 : Chrysis

Billetterie ICI

P.A.F. : 5 €
infos : sylvcott@orange.fr

Greta Van Fleet, le groupe qui vient de remporter le Grammy Award du « Meilleur album Rock »
et qui est actuellement en couverture du magazine Rock & Folk, est contraint de reporter sa tournée européenne qui devait faire une halte au Zénith de Paris le 3 mars. Il aura finalement lieu le 13 novembre, dans la même salle. Les billets déjà achetés restent valables.

Voici le communiqué du groupe:
« Chers fans européens,
Nous avons une mauvaise nouvelle concernant nos concerts prévus du 22 février au 17 mars et devons annoncer qu’ils sont reportés à l’automne prochain. Nous avons passé un an et demi sur la route, ce qui a été à la fois exaltant et épuisant. Josh (Kiszka, chant) est actuellement victime d’une infection des voies respiratoires et n’a pas encore eu l’occasion de se soigner. Son médecin exige qu’il se repose, c’est le seul moyen pour qu’il s’en remette. Il est désormais nécessaire pour le groupe de rétablir un équilibre à la fois physique et mental. Plutôt que continuer de faire plus de concerts et aggraver nos problèmes, nous avons pris cette décision dans le but de vous offrir la meilleure expérience possible avec Greta Van Fleet. Tous les billets pour les concerts à venir seront valables pour les dates reprogrammées, vous n’avez rien d’autre à faire que de garder vos billets actuels jusqu’à la prochaine date. Vous pourrez vous faire rembourser auprès de votre revendeur si vous ne pouvez plus venir. Cela nous brise le coeur de communiquer ce report et nous espérons que vous comprenez cette douloureuse décision. Il sera très satisfaisant de calmer cette tempête en prenant le temps nécessaire pour nous remettre sur pied. […] Chaque concert reporté aura lieu, nous vous le promettons. Nous vous sommes extrêmement reconnaissants pour votre patience. »
With Sincere love,
Greta Van Fleet«