Le nouvel album de Black Veil Brides, intitulé « The Phantom Tomorrow », sortira le 4 juin 2021 via Sumerian Records.

Tracklist :

1. The Phantom Tomorrow (introduction)
2. Scarlet Cross
3. Born Again
4. Blackbird
5. Torch
7. The Wicked One
8. Shadows Rise
9. Fields Of Bone
10. Crimson Sky
11. Kill The Hero
12. Fall Eternal

Line up :
Andrew « Andy » Biersack – chant
Jake Pitts – guitare solo
Jinxx – guitare, violon, chœurs
Christian « CC » Coma – batterie, percussions

Lonny Eagleton – basse

Découvrez un extrait de cet album avec la vidéo du titre « Fields Of Bone » :

Le groupe de rock sudiste BlackBerry Smoke sortira son nouvel album studio «You Hear Georgia» le 28 mai 2021 via Thirty Tigers. Il est produit par Dave Cobb. Deux invités sont présents, chacun sur un titre, Jamey Johnson et Warren Haynes.

Après le titre éponyme sorti fin février, un nouveau titre est en écoute, Hey Delilah.

Line-up :
Starr : chant – guitare
Richard Turner : basse – chant
Brit Turner : batterie
Paul Jackson : guitare – chant

Brandon Still : claviers

Une nana plutôt Rock’n’roll, des mecs rentre dedans et un bon rock qui tache : La recette parfaite pour ne plus penser à rien et déguster une bonne dose de Cherry Pills !

Le Power trio grenoblois vient de dévoiler la vidéo du single « Short It Out » :

Powerwolf sortira son nouvel album, intitulé « Call Of The Wild », le 9 juillet 2021 via Napalm Records.

Deux ans après « The Sacrament of Sin » (2018) et le best-of « The Symphony of Sin » (2020), Powerwolf est à nouveau en studio.

La maison de disques de Powerwolf, Napalm Records, donne des nouvelles du prochain opus, via un communiqué du groupe :

« Ce fut une course intense et sauvage en ces temps troublés, mais aucune nuit sans lune ne peut empêcher les loups de chasser et de hurler. Pour le moment, nous avons terminé l’écriture et la pré-production du prochain album. Nous sommes sûrs d’avoir créé des morceaux sauvages et aventureux, faits de mélodies hurlantes qu’il nous tarde de célébrer avec vous !
Attila et Matthew viennent d’enregistrer les derniers morceaux des démos et nous pouvons difficilement retenir notre enthousiasme face à ces nouveautés. Intitulé « Call Of The Wild », le prochain opus fait à nouveau appel à Joost van den Broek et Jens Bogren à la production, pour sculpter ce manifeste lycan dans la pierre, au Fascination Street studio à Örebro, en Suède. »

Les fans peuvent non seulement s’attendre à ce que de nouveaux hymnes de heavy metal soient interprétés, mais aussi une production la plus aboutie et la plus épique que Powerwolf a pu apporter jusqu’à présent.

On attend maintenant avec impatience davantage de détails pour ce futur album, deux ans après l’excellent «The Sacarament of Sin» qui a fait de Powerwolf un groupe majeur de Power Metal moderne.

La tournée Européenne de Powerwolf passera par Paris, avec un concert au Zénith le 7 octobre 2021.

line up :
Attila Dorn – chant
Falk Maria Schlegel – orgue
Charles Greywolf – guitare
Matthew Greywolf – guitare
Roel van Helden – batterie

Les membres de Imperial Age ont profité de cette année de confinement pour composer un nouvel album, qui s’intitulera « New World ».  Le groupe est toujours en studio à l’heure actuelle. Nous pourrons découvrir bientôt un nouveau titre extrait de ce prochain opus à paraitre en décembre 2021.

Une tournée européenne est dores et déjà programmée, avec 4 concerts en France en janvier 2022
07 janvier : Paris/Le Petit Bain
08 janvier : Montpellier/Secret Place
09 janvier : Lyon/Rock & Eat
16 janvier : Toulouse/Usine à Musique

Imperial Age est un groupe de métal symphonique de Moscou, fondé en 2012 par les chanteurs / compositeurs Alexander « Aor » Osipov et Jane « Corn » Odintsova. Le groupe joue un métal lourd avec un large usage de chœurs académiques et d’orchestres symphoniques. Le groupe a un concept fort qui peut être vu, entendu et ressenti tout au long de sa musique, ses textes et son visuel.
Imperial Age a collaboré à plusieurs reprises avec des musiciens des groupes Therion et Arkona qui figurent sur tous les albums de Imperial Age. Le groupe a attiré l’attention du guitariste-chanteur du groupe suédois Therion, Christofer Johnsson, qui, après avoir été impressionné par leur performance live et leur reprise de la chanson « To Mega Therion » de Therion en 2014, a proposé de distribuer leur musique à travers son label Adulruna Records.
En septembre 2018, le groupe a entamé sa première tournée en tête d’affiche en Europe et en Russie de janvier en mars 2019 avec le groupe Therion.

Ils ont trois albums à leur actif : « Turn The Sun Off ! » (2012), « Warrior Race » (EP, 2016) et « The Legacy Of Atlantis » (2018).

line up :
Alexander « Aor » Osipov – Vocals & Keyboards
Jane « Corn » Odintsova – Vocals
Anna « Kiara » Moiseeva  – Vocals
Dmitry « Dok » Rukhadze – bass
Dmitry Kovalev – drums
Alexander Strelnikov – Guitar
Igor « Kiv » Korolev – Guitar

Le nouvel album de Diego Lubrano, intitulé « El Vuolo », sortira le 23 avril 2021 via Absilone-Inouie.

Guitariste et compositeur autodidacte, Diego Lubrano nous invite, avec cette première création en solitaire, à le suivre dans son périple des terres brûlantes du flamenco vers les contrées lointaines du jazz.
Depuis plus de 10 ans, Diego Lubrano cherche inlassablement à lier ces deux univers au travers de ses compositions. Après de nombreuses collaborations artistiques et l’enregistrement du disque de «La Ultima !», dont il a composé la musique avec la chanteuse Sylvie Paz, il était temps de faire chanter la guitare. Et prendre son envol.
Son langage s’est d’abord constitué par l’écoute de guitaristes flamenco comme Paco de Lucia, Vicente Amigo ou Gerardo Nuñez, puis de musiciens de Jazz tels que Joe Pass, Wes Montgomery, Pat Metheny, Sylvain Luc, Sonny Rollins, Esbjorn Svensson et de compositeurs classique comme Gabriel Fauré et Claude Debussy.
Son nouveau répertoire se partage entre morceaux écrits et thèmes dédiés à l’improvisation, allant des compos flamenco aux swings ternaires jazz en passant par des rythmes asymétriques. Sans oublier la force des thèmes et des mélodies, le coeur de ses compositions.

Pour mener à bien cette nouvelle aventure, Diego Lubrano s’est entouré de Bernard Menu à la basse et Adrien Spica aux percussions. Deux talentueux musiciens dont la complicité fait merveille, sur scène comme en studio.

Diego Lubrano : guitare flamenco, guitare électrique et composition
Bernard Menu : Basse
Adrien Spica : Percussions

Le nouvel album de Sweet Scarlett, intitulé «Rockin’ That Soul», sortira le 28 mai 2021 via l’autre distribution. Ne manquez pas leur concert au Festival « Blues Autour du Zinc » à Beauvais (60) le 12 mai 2021.

L’aventure Sweet Scarlett, c’est celle d’une famille , soudée par la musique. Un papa guitariste, Patrick, transmet sa passion à ses 2 fils Vincent et Rémi. Le 1er s’oriente vers la basse et le second vers la batterie. Caroline, la compagne de Rémi rejoint le trio et apporte sa voix unique. 

L’aventure commence en 2016, lorsque le groupe prend forme autour d’un amour commun pour les morceaux de Rhythm & blues. Travailler ensemble fût rapidement comme une évidence.

Notre travail autour de ces influences Rhythm & Blues  a donné lieu à un 1er album  intitulé «Sweet Scarlett» en 2016. Les fondations du notre projet étant posées, la rencontre artistique a amorcé des directions, révélé les failles et les forces de notre union et ainsi consolidé notre cohésion.

On se raconte des mélodies, des riffs, des lignes de basse, des rythmes, des sons, des histoires. Dans l’effervescence, tout s’emboîte, s’imbrique, se déplace, se transforme, se lie et la musique prend vie. Celle qu’on aime, qui nous ressemble, celle qui garde l’envie intacte d’être ensemble et de partager l’intensité de cette chaleur enthousiasmante sur scène, à la rencontre du public. Le 2e opus «Sell Your Ticket» est le concentré de tout cela avec une tournée de 43 dates partageant la scène avec Slade, Ko Ko Mo, Triggerfinger, lors du Rock’N  Festival à Chauny (02), et Archie Lee Hooker, Donald Ray Johnson sur la saison 2019/2020.

Pour ce 3e album «Rockin’ That Soul» à paraître en mai 2021, nous choisissons d’assumer pleinement les multiples influences qui imprègnent nos créations. Le blues et la soul en font partie, mais on retrouve indéniablement ce penchant que nous avons pour la funk-music et les sonorités rock des 70’s auxquelles nous ajoutons une dynamique de sons électroniques déjà présents dans l’album «Sell Your Ticket».

Les textes quant à eux ont été soigneusement travaillés par Caroline ( au chant ) et la parolière londonienne Harriet Clayton. On retrouve l’expression d’une féminité affirmée et libérée et un regard plein d’empathie sur les espoirs et les doutes de ceux qui traversent l’épreuve de leur vie, qu’elle soit un grand pas vers demain ou la nécessité d’affronter son histoire.

Le nouvel album de Laughing Seabird, intitulé « The Transformation Place », sortira le 28 mai 2021 via Ad Libertam / l’autre distribution. Découvrez le premier single avec le titre « I Feel Fat ».

 Le single « I Feel Fat » est le premier d’une trilogie . Il sera suivi de « Vivre » le 30 avril, et de « The Transformation Place », sortie du titre éponyme et de l’album le 28 mai.

Laughing Seabird, c’est Céline Mauge dans la vie. Une femme qui poursuit plusieurs carrières et rêves à la fois : Actrice (on le retrouvera prochainement dans le film « ca tourne à Saint-pierre et Miquelon » ), voix off ( elle est Meredith dans « Grey’s Anatomy »,  « Alex & Mandy dans Totally Spies »), et auteure,  compositrice, interprète, musicienne.

Elle est admiratrice , tout comme son arrangeur et complice Emmanuel Heyner,  des Beatles, Paul McCartney, Led Zeppelin, Sting, Peter Gabriel, sous influence celtique de par ses origines et un attachement à cette culture qui réunit tous les âges . 

Dans l’ouvrage de Laughing Seabird, il est question de guérison, de rompre avec le connu , de provoquer l’insu et d’escamoter nos programmations pour arriver à la Transformation. 

Dans ce titre « I feel fat », Laughing Seabird aborde une sensation partagée par beaucoup de femmes sous influence des images médiatiques. Finalement beaucoup de monde. Car cet état dans lequel on (se) remplit pour combler un vide affectif, spirituel ou autre, c’est aussi « I feel fed up with everything »Trop de tout ! de consommation, de sollicitations pour convenir au goût du jour.

Entrer dans le moule, le corset, ne nous satisfait pas vraiment et nous étouffe.

A nous de ne pas être dupe, d’œuvrer à ressentir ce qui nous va bien !

Découvrez la vidéo du single « I Feel Fat » :

Le nouvel album de Jessie Lee & The Alchemists, intitulé «Let It Shine», sortira le 7 mai 2021 via  Dixiefrog-Pias.

Tout le monde le sait, transformer un essai n’est jamais chose facile.

Tout aura donc commencé en 2015, date de la formation du groupe, rapidement devenu une machine implacable de Modern Blues-Rock. La charismatique chanteuse-guitariste Jessie Lee et l’incandescent guitariste Alexis « Mr. Al » Didier – créateurs et co-leaders du projet soutenus par la basse grondante de Laurent Cokelaere, le groove imparable de Stéphane Minana à la batterie et l’orgue magistral de Laurian Daire venaient de frapper à la porte d’entrée du grand bain musical. Les premières louanges n’allaient pas tarder.

Qualifié « d’espoir de la scène blues européenne », le groupe commença par affûter son art sur autant de scènes que possible avant de sauter un premier grand pas, en 2018, avec l’enregistrement d’un premier album éponyme. Cette même année les voyant obtenir 5 Prix lors de l’International Mississippi Blues Trail Challenge. Une première estampille de reconnaissance bientôt confirmée, en 2019, lorsqu’ils remportèrent le Challenge France Blues, avec à la clé une place de représentant français à l’European Blues Challenge de 2021. Le tout bien évidemment saupoudré d’une reconnaissance scénique européenne.

C’est ainsi armé de cette armure de respectabilité et de confiance en soi que le groupe a enregistré en février 2020 aux studios Midilive leur second album intitulé «Let It Shine» avec Hugo Bracchi aux manettes. Auquel sont venus se rajouter les talents Fred Magnier (enregistrement voix et cuivres), Kevin Shirley (mixage) et Alexis Bardinet (mastering). Sans oublier les apports remarquables et remarqués d’Amalya Delepierre et Eva Suissa (chœurs), Sylvain « Sly » Fetis (saxophones) et Vincent Payen (trompette). Pour un projet entièrement mixé et masterisé en analogique, histoire de rester fidèle aux influences musicales en ayant inspiré l’écriture.

Bien évidemment, «Let It Shine» met immédiatement en perspective le talent vocal incroyable de Jessie Lee auquel il ne faudrait surtout pas oublier celui de la guitariste inspirée, que le propos soit rythmique ou soliste. Associée à la virtuosité et au lyrisme du jeu de guitare d’Alexis « Mr. Al » Didier – qui signe également la composition et la réalisation de l’album –, la formule fait mouche à tous les coups. Le reste de la troupe n’est évidemment pas en reste. Il n’est que de se laisser porter par la force implacable de la section rythmique composée du bassiste Laurent Cokelaere et du batteur Stéphane Minana et le toucher plein de subtilité et de groove de Laurian Daire aux claviers pour s’en convaincre.

Comme si Beth Hart avait rencontré le Tedeshi Trucks Band (la comparaison s’impose comme une évidence), «Let It Shine» propose une musique originale, puissante, généreuse, sincère, où la nostalgie des années 70 n’est que le moteur d’une créativité débridée…

«Let It Shine» est un album de Blues où le Rock, la Soul, la Chanson, et même le Jazz ont droit de cité…
«Let It Shine» est aussi un album épris de liberté…
Bref, «Let It Shine» est tout cela à la fois, comme une recherche de l’alchimie ultime.

Play it loud and « Let It Shine » !

Découvrez le premier extrait de cet album avec la vidéo de « Sometimes » :

Le nouvel album de Jay & The Cooks, intitulé « Le Cœur sec », sortira le 30 avril 2021 via Juste Une Trace – Socadisc.

Fin des années 60, Jay Ryan joue dans les rues de Chicago avec son “marching band”. En 1972, c’est “Indiana University” où il évite le tirage au sort pour aller au Vietnam puis découvre la basse, le blues, la vie sur un campus. Mi-70’s, il file à Austin et devient un habitué du Antone’s Blues Club où il écoute The Fabulous Thunderbirds tous les jeudis. En pleine vague punk, on le retrouve durant 3 années à New-York. Il fréquente le CBGB et écoute Lou Reed, Richard Hell… Il habite dans “The Lower East Side” et se débrouille comme il peut en conduisant son taxi ou comme serveur. En 1980, il revend sa basse pour prendre l’avion et découvrir la Provence. Il découvre aussi la cuisine et les saveurs Chez Ernest où il devient même cuisinier tout en montant un duo de blues avec le traiteur historique de Cannes. De mi-80 à 1999, Jay se consacre entièrement à la musique. On le retrouve avec Yohan Asherton, Les Froggies, Jesse Garon, Jacno, Paris Slim, ou en concert avec Elliot Murphy puis à la tête du Transcontinental Cowboys.

Installé à Saint-Denis, à proximité du Marché aux Puces, Jay réunit une équipe de proches et monte Jay & The Cooks en 2011. « Dutch Oven », le 1er album, est finalisé en 2013 et sort l’année suivante. « I’m Hungry », le 2ème album, est réalisé avec Marco Di Maggio en 2015 et plonge dans une ambiance légèrement Rockabilly, toujours avec un petit côté Country et un soupçon de Blues. Enregistré en décembre 2017, l’album « Up The Mississippi » sort en 2018. Jay réalise une parfaite synthèse de ses influences et résume en onze titres ce que toutes les personnes qui remontent le fleuve peuvent écouter. Blues, Rock, Country, Foll, l’album présente un véritable panorama sur les musiques nord-américaines. En 2019, pour le plaisir, Jay and The Cooks et Barry «The Fish» Melton (Country Joe and The Fish) jouent ensemble pour célébrer le 50ème anniversaire à leur façon.

En 2020, à défaut de pouvoir monter sur scène, Jay and The Cooks imagine et enregistre Le Cœur Sec avec un line-up exceptionnel. L’album, entièrement chanté en français, est résolument rock, acide, composé de paroles inspirées de faits réels ou de situations très imagées et d’une reprise étonnante de Serge Gainsbourg. Sur cet album Jay Ryan (Voix, Guitares) est accompagné de Stephane Missri (Guitares, Banjo), Christian Poidevin (Harmonica, Dobro), Paul Susen (Fiddle,Mandolines), Marten Ingle (Basse, Contrebasse) et Marty Vickers (Batterie).